mercredi 21 mars 2012

J'ai mangé le mou du chat.




Intrépide, téméraire, inconsciente, courageuse ou totalement fêlée, vous pouvez m’attribuer beaucoup d’adjectifs car franchement pour manger du poumon, j’avoue que j’ai du me forcer, ce n’était pas vraiment de gaieté de cœur.
En plus rien que pour le couper en morceaux avant de le cuire, comme je n’y arrivais pas au couteau, même à l’aide de celui en céramique, j’ai du le découper avec des ciseaux.

Et le résultat : le goût de la viande est tout à fait correct, la sauce était bonne mais impossible de mordre dans les morceaux de viande. Du véritable chewing-gum.
Encore  un aliment parfait pour les régimes amaigrissants, mâcher et mâcher encore jusqu’au moment où on se fatigue, et la faim doit être passée entre temps.
Après avoir testé j’ai mis tout dans un récipient et hop dans le congélateur pour mon ami le maraîcher bio en traction animale qui sera ravi.
J’allais oublier de signaler qu’en ces temps de crise économique, c’est le TOP Budget.
A 1euro10 le kilo ce sont les protéines les moins chères du marché.

Ingrédients pour 2 personnes ou selon...

400 g de poumon de boeuf
2 c à s d’huile d’olive
1 gousse d’ail écrasée
1 oignon émincé
1 branche de thym
1 c à s de farine
1 cube bouillon
1 verre à vin de vin rouge
de l’eau

Préparation.
Couper le poumon en morceaux.
Faire chauffer l’huile et y dorer l’oignon et l’ail.
Ajouter les morceaux de viande et les brunir.
Singer et ajouter le vin.
Mélanger et récupérer les sucs du fond de la casserole.
Poivrer.
Ne pas saler car le bouillon l’est suffisamment.
Ajouter un peu d’eau au fur et à mesure si cela s’avère nécessaire.
Compter environ 40 minutes de cuisson.

3 commentaires:

  1. Tu es prête à tous les sacrifices pour faire avancer la science: bravo! ;-)

    RépondreSupprimer
  2. En effet, cette réalisation est une vraie merveille, merci pour cet article en tout cas.

    RépondreSupprimer